Que dit la théorie du Pré-monde

De Ccomcapedia
Aller à : navigation, rechercher

La théorie du pré-monde est une explication métaphysique néo-sensorielle complexe de l'univers.



EXPOSE DE LA THEORIE :

Avant le début du commencement, avant la création de l'univers, il est de coutume de penser qu'il n'y avait rien. Mais cette certitude est nécessairement fausse et invalidée par la théorie du pré-monde, puisque rien, c'est déjà quelque chose. S'il n'y a rien à la place de l'univers c'est qu'il y a quelque chose à sa place, la démonstration est imparable.

Ainsi, avant la création de l'univers, on a pu déterminer en laboratoire qu'il y avait le pré-monde.

En réalité, le pré-monde a été lui-même créé par la brouille cosmique des deux escargots célestes (Robert et André) qui parcouraient, auparavant, l'infini spatial.

Alors qu'ils avançaient l'un à côté de l'autre, les deux escargots célestes bavardaient de choses et d'autres, quand soudain l'un deux (les historiens pensent que c'est Robert qui a prononcé la phrase funeste à l'origine de leur dispute, mais cette théorie est controversée par un courant de pensée néo-médiévaliste qui soutient que c'est André qui aurait commencé), interpellant vigoureusement son compère et, les cornes dans les cornes, lui déclara : "c'est toi qui sent l'ail comme ça ?".

Dès ce moment, la rupture était consommée entre les deux êtres célestes ; Robert et André décidèrent alors de se séparer d'un commun accord.

André continua droit devant lui, tandis que Robert fit un demi-tour et rebroussa chemin et il s'éloignèrent l'un de l'autre, laissant deux traces parallèles d'escargot dans les limbes de l'infini. Ces deux traces parallèles d'environ 12 mètres de large chacune, s'étendent ainsi à l'infini et sont séparées par un espace vide d'environ 30 m.

Avec le temps, l'herbe et les vaches ont commencé à pousser sur ce sol fertile constitué par les deux traces d'escargots célestes et, progressivement, la vie est apparue sur ces deux bandes herbeuses peuplées essentiellement de vaches paissant dans ces joyeux paturages.

Le pré-monde était créé.

L'être humain n'est apparu que tardivement sur le pré-monde et devait alors partager le territoire avec d'autres formes de vies intelligentes.

On distingue différentes civilisations et formes de vie sur le pré-monde, qui sont toutes apparues simultanément sur un coup de bol incroyable. Les relevés topographiques permettent ainsi d'affirmer avec une marge d'erreur très réduite (à plus ou moins 4 mètres) que la vie intelligente est apparue sur le pré-monde à quatre heure moins le quart.

On recense ainsi quatre grandes civilisations :

- Les êtres humains proprement dit, qui sont les ancêtres de notre civilisation actuelle,

- Les géants, population d'êtres humanoïdes qui se caractérise par une forme de nanisme chronique,

- Les nains, population d'êtres humanoïdes qui se caractérise par une forme de gigantisme chronique,

- Les zétranges, population globalement humanoïdes qui se caractérise par des capacités surhumaines qui leur permettront au final d'exercer une domination sans partage sur le pré-monde.

A côté de ces quatre grandes civilisations, le pré-monde était alors peuplé à 80 % de vaches broutistes (donc pratiquant le broutisme), qui passaient leurs vies à brouter l'herbe poussant sur le sol.


LES ZETRANGES :


La civilisation des Zétranges est composée à 98, 2 % d'êtres humanoïdes dotés de pouvoirs et capacités physiologiques, physiques et psychiques très supérieures aux autres civilisations, qui en fait une caste dominante.


Un Zétrange à une durée de vie d'environ 1 000 ans (à plus ou moins 2%), et, en fin de vie, un Zétrange ne meurt pas il se dissous.


La dissolution d'un Zétrange, phénomène rare puisque millénaire, est toujours un évènement marquant dans le pré-monde et fais l'objet de cérémonies spécifiques. Lorsque l'on constate qu'un Zétrange a dissous, on dit "qu'il est riche".


On connait de nos jours différents Zétranges qui ont marqué leur époque :


- Drobate, le Président du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de trouver la fève à tous les coups dans la galette des rois,

- Thales, Archi-trésorier du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de modifier le résultat des opérations mathématiques,

- Aterre, secrétaire du Conseil des 7 Maîtres, qui dispose du pouvoir de voler quand ses pieds touchent le sol,

- Xu, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui est un nyctalope diurne,

- Fu, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir d'oublier sa liste quand il part faire les courses,

- Bu, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de changer le vin en eau,

- Sclikwotacîlp'motatnec, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de prononcer son nom les soirs de pleine lune,

- Flon, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de jouer de la musique en silence,

- Deux, membre du Conseil des 7 Maîtres, qui a le pouvoir de raconter les histoires drôles que tout le monde connait déjà,

- Pan, qui a le pouvoir de faire parler la poudre,

- Alceror, qui a le pouvoir de changer l'eau en vent,

- Gaston, qui a le pouvoir de voir à l'intérieur des oeufs,

- Franbelfe, épouse du Président Drobate, qui a le pouvoir de défoncer les portes ouvertes,

- Miro, qui a le don d'invisibilité, mais seulement quand personne ne le regarde,

- Benrien, qui a le pouvoir de pisser dans les violons sans engendrer aucun effet,

- Idoine, qui peut lire le passé dans la terrine de canard au cognac,

- Rah m'bani, qui a le pouvoir de faire voler les cons en escadrille.


Le Conseil des Sept Maîtres est l'organe exécutif du pré-monde, chargé de conduire la politique fixée par le Grand Conseil Législatif composée des trois chambres parlementaires : la Chambre Basse, la Haute Chambre et la Chambre à Air.


Le Conseil des Sept Maitres est composé de neuf membres, qui siègent dans une pièce de 7 mètres carrés (La salle du Conseil mesure en fait 7 mètres par 7 mètres, ce qui devrait donner une pièce d'une surface de 49 M2, mais Thalès, sur un coup de tête, a modifié l'opération 7 X 7, dont le résultat est dorénavant égal à 7.)

Sont membres du Conseil des 7 Maîtres les Zétranges qui rentrent dans la pièce du Conseil parce qu'ils ont vu de la lumière. Quand neuf Zétranges sont entrés, le Conseil est complet et un nouveau membre n'est admis qu'en cas de dissolution de l'un des leurs.


Les Zétranges sont les champions de la démocratie et ont une peur panique de la dictature. Pour éviter toute accaparation du pouvoir, les élections du Président du Conseil des Sept Maitres ont lieu tous les 15 jours, selon le mode dit "de la galette".

Les 9 membres du Conseil se réunissent et il est servi une galette des rois. La galette est découpée en neuf parts strictement égales, mesurées au laser hydro-pneumatique à injecteurs rétro-éclairés, afin d'éviter toute contestation électorale, et chacun des membres choisit en toute impartialité sa part, en commençant par le Président sortant et dans le sens rétro-inversé des aiguilles d'une montre qui tournerait à l'envers ensuite.

Le Zétrange qui trouve la fève en mangeant sa part est alors élu pour quinze jours, ce qui assure la rotation de la présidence et l'impossibilité pour l'un deux de conserver son siège trop longtemps.


Le président Drobate a été ainsi et légalement élu à 23 798 reprises consécutives (dont une fois alors que Drobate avait avalé par mégarde la fève, mais l'élection a pu être validée après dépouillement du vote dans les toilettes 24 h plus tard).


Afin de préserver le caractère strictement consensuel des décisions et éviter l'arbitraire, toutes les décisions du Conseil sont prises à la majorité des 3/4 (soit sept voix) des neufs membres, le Président disposant, si nécessaire et pour départager la question le cas échéant, de neuf voix.


Ce système fort astucieux permet ainsi au conseil de fonctionner sans anicroche, dans le respect total de la libre discussion.

Le Conseil des Sept Maîtres n'est toutefois que l'exécutant scrupuleux des Lois votées par le Grand Conseil Législatif, au terme d'une procédure complexe permettant d'éviter tout arbitraire :

Le processus législatif se déroule de la façon suivante :

Les Lois sont d'abord rédigées par le Conseil des Sept Maîtres sous la présidence bienveillante de Drobate, et le projet est soumis à un premier vote de ce conseil, à la majorité des 3/4.

Le projet de loi est ensuite porté devant la Chambre Basse, dans laquelle les débats sont conduits par les 346 députés élus au suffrage universel de tous les Zétranges. La Chambre Basse se situe évidemment au niveau du sous-Sol du Grand Palais Législatif et il est de mise de discuter à voix basse dans la chambre du même nom, afin de garder une sérénité de bon aloi. Les bas-députés vont alors discuter de la Loi et rédiger un texte comportant leur modifications.

Ce texte va ensuite être transmis, par ascenseur, à la Chambre Haute, située sur le toit du Palais Législatif, dans laquelle les 638 Hauts-députés, élus par tirage au sort parmi tous les zétranges,vont à leur tour modifier et amender le texte.

Ce texte modifié va enfin être transmis par voie aérienne à la Chambre à Air, située sur l'esplanade du Grand Palais Législatif, sur laquelle 2 députés issus des deux premières Chambres parlent pour ne rien dire. Les deux députés parlent alors pendant des heures sans la moindre avancée législative et, une fois fatigués, renvoient le texte adopté par les deux premières chambre au Conseil des Sept Maîtres pour le Grand Vote final.

Une étape intermédiaire a toutefois été prévue pour ajouter encore à la sécurité juridique : avant la transmission au Conseil des Sept Maîtres pour le Grand Vote Final, le texte élaboré par les trois assemblées est examiné par le Conseil des Organismes Natifs Annuels Réglementaires Définitifs, qui va vérifier la compatibilité de ce texte avec les Grands Règlements Ordinaires des Principes Décennaux (sorte de constitution du pré-monde).

A partir de cet examen, le Conseil des Organismes Natifs Annuels Réglementaires Définitifs va rédiger un rapport complet en trois tomes et le transmettra au secrétariat du Grand Palais Législatif.

S'ensuivra une communication de ce rapport à l'intégralité des acteurs politiques et économiques, sous la forme d'un DVD hyper-pratique. Une fois que le rapport aura été bien lu par tout le monde, le premier tome sera soigneusement placé sous scellé, coulé dans deux tonnes de béton et jeté dans le vide interstellaire qui sépare les deux parties du pré-monde. Le tome 2 est stocké et conservé sous forme liquide à la Bibliothèque nationale et le tome 3 est monté en lampadaire.

A partir de là, le texte est prêt pour le Grand Vote Final.

Devant le Conseil des Sept Maitres, le texte est soumis au vote des 3/4 sous deux formes : le projet initial et le projet modifié par les chambres. Le Conseil va alors procéder par vote à l'adoption d'un des deux textes.

Ce processus législatif complexe totalement axée sur la libre discussion des parlementaires permet de dégager une volonté générale pure ; c'est le plus bel exemple de démocratie, jamais égalé depuis.